Qu’est-ce que le syndrome prémenstruel (SPM)?

Même si l’on plaisante à son sujet ou qu’il est pris à la légère, le syndrome prémenstruel (aussi connu par son abréviation SPM) est un syndrome officiel qui comprend une liste de symptômes liés au cycle menstruel mensuel. Les symptômes, physiques, émotionnels ou comportementaux, résultent des changements hormonaux se produisant dans le corps après l’ovulation et avant les menstruations (règles). Le SPM est extrêmement fréquent; trois femmes sur quatre en font l’expérience. Les symptômes du SPM commencent généralement à apparaître une ou deux semaines avant les règles, puis disparaissent quelques jours après le début des règles.

Plus d’une centaine de symptômes différents ont été associés au SPM. Il y a, par exemple, les symptômes émotionnels et comportementaux, tels que l’irritabilité, l’anxiété, la dépression, les envies de sucre et les problèmes de sommeil ou, autrement ou conjointement, les signes et symptômes physiques, tels que le ballonnement, l’hypersensibilité, les douleurs mammaires et l’acné. Chaque femme vit son SPM différemment, et certains symptômes peuvent être plus prononcés à différentes étapes de sa vie. Par exemple, les symptômes prémenstruels pourraient être plus intenses ou plus nombreux au début de la puberté, ou au début de la trentaine et/ou quarantaine.

Comment traiter et prévenir le SPM?

Même s’il n’est pas toujours possible d’éviter complètement le SPM, vous pouvez faire beaucoup de choses pour aider à maîtriser et à réduire les symptômes.

Certains aspects du mode de vie peuvent contribuer aux du SPM. Ainsi, le poids, l’activité physique, le tabagisme, la consommation d’alcool et l’alimentation sont tous connus pour influer sur le risque d’apparition du SPM et sur la gravité de ses symptômes.

Si le SPM perturbe votre vie quotidienne, il pourrait être préférable de consulter votre médecin. Il pourra recommander des traitements ou des mesures à prendre pour aider à traiter vos symptômes.

Quel est l'effet du stress et du sommeil sur le SPM?

stress and sleep

Vous pourriez être plus sensible au stress et à la dépression lorsque vous approchez de vos règles, en raison des changements hormonaux qui se produisent dans votre corps. Essayez de ne pas vous surmener et demandez l’aide si vous ne vous sentez pas en mesure d’accomplir une tâche ou de faire face à une situation donnée. Un bon sommeil réparateur, des exercices réguliers et une bonne alimentation peuvent aider à réduire vos niveaux de stress et à garder une bonne humeur.

Il est typique que les changements hormonaux que vous subissez à ce moment de votre cycle touchent vos habitudes de sommeil. Il est préférable de limiter la consommation d’alcool, car l’alcool interfère avec les processus normaux du sommeil et peut en altérer la qualité. L’exercice régulier peut vous aider à dormir et à réduire votre stress, tandis que la libération d’endorphines stimule votre humeur.

Quand devrais-je consulter un médecin au sujet de mon SPM?

Si vous êtes incapable de maîtriser votre syndrome prémenstruel en changeant votre mode de vie, et si vos symptômes de SPM affectent votre santé et vos activités quotidiennes, consultez votre médecin.